Penseur de Rodin

Psychothérapie

La psychothérapie est une démarche d’accompagnement individuel et de soin, en cas de difficultés, de souffrance, de crise. Elle permet de réduire ou faire disparaître des symptômes, de réparer une perte de confiance ou d’estime de soi, de réassurer, de retrouver de l’énergie et des ressources, de vaincre des résistances à agir… Elle s’adresse à la personne dans sa dimension consciente, elle s’inscrit dans le temps présent, selon un accord partagé.

Différentes formes et méthodes de psychothérapie coexistent. Le plus généralement ces méthodes prennent appui sur  des théories, en lien avec la psychologie, sur des techniques, mais aussi sur le savoir faire du thérapeute professionnel.

Celui-ci se met en position libre d’accueillir toutes les paroles et toutes les problématiques, il va faire qu’advienne du sens, le sens qui est juste pour son patient, en dehors de toute idée ou visée préconçue. Loin de toute stratégie intentionnelle et  démarche volontariste de résolution de problème ou de symptôme, patient et thérapeute pourront « construire » un espace de liberté.

La psychothérapie en pratique

En prenant appui sur la pratique et la théorie psychanalytiques, la psychothérapie va privilégier la recherche de sens, la mise en lien entre le vécu actuel du sujet et son histoire. Elle n’aura cependant pas les mêmes caractéristiques formelles, en terme de dispositif, de travail de l’interprétation, de relation entre les deux protagonistes, qu’une psychanalyse.

Ainsi, un travail en psychothérapie peut rester très ponctuel, se limiter à quelques séances, le temps de résoudre le problème, trouver une réponse. Il peut aussi nécessiter une durée plus longue, selon la demande, plus floue, plus existentielle.

Quand engager une psychothérapie ?

  • Dans une situation de rupture ou de changement entraînant de l’anxiété
  • Dans les moments de stress, d’angoisses
  • En cas d’addictions, de troubles des conduites alimentaires, de souffrances et douleurs physiques d’origine psychosomatique
  • En cas de phobies, de troubles du sommeil,
  • Dans toute situation de malaise profond et prolongé, d’inconfort de vie.